ZACK Léon

Léon Zack, peintre russe naturalisé français, naît à Nijni Novgorod en 1892. Après des études de lettres et une formation en peinture auprès de Jakimchenko, il commence sa carrière de peintre et est exposé pour la première fois au Salon de la Fédération des peintres moscovites. Confronté au travail des avant-gardes françaises (Matisse, Picasso, Cézanne) et italiennes (Marinetti), notamment par le biais du grand collectionneur Chtouchkine, il rejoint le mouvement Futuriste. Il visite dans les années 1920 Berlin, Florence et Paris, puis s’installe dans la capitale française. Là, il expose au Salon des Indépendants, au Salon d’Hiver, au Salon d’Automne, puis en 1926 à la galerie d’Art contemporain. Son œuvre figurative glisse ensuite progressivement vers l’abstraction : il déclare avoir « […] pu comprendre que l'élément figuratif n'était nullement indispensable pour m'exprimer, qu'au contraire il me gênait. » Converti au catholicisme, Léon Zack est l’auteur de nombreuses ornementations de lieux de cultes : mosaïque chœur de l'église Saint-Jacques-du-Haut-Pas (1971), vitraux de l'église Sainte-Jeanne-d'Arc (1965) et de l’église Saint-Louis de Brest (1967)… L’artiste est également connu pour sa conception de décors et costumes de spectacle, comme ceux des Ballets Russes de Romanoff. Aujourd'hui, des musées reconnus, tels la Tate à Londres, possèdent des œuvres de Zack parmi leurs collections.

« Retour