BOCKLIN Arnold

Arnold Böcklin est un artiste suisse, né en 1827 et décédé en 1901. Il est connu pour sa peinture, ses dessins et ses sculptures. Il fait partie des peintres symbolistes suisses tout comme Ferdinand Hodler, Lovis Corinth ou encore Max Klinger. Entre 1845 et 1847, il étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf en Allemagne, sous la direction de Johann Wilhelm Schirmer. Il y rencontre notamment Anselm Feuerbach. Après ses études, il retourne en Suisse, et voyage en Italie. Il s’installe à Rome et y travaille de 1850 à 1857. Il s’installe à Munich en 1859, puis devient professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Weimar. En 1862, il retourne à Rome et voyage dans le sud de l’Italie, inspiré par la poésie des lieux. Il est de retour en Suisse dès 1862 et réalise des fresques mythologiques pour le Kunstmuseum de Bâle, et participe à plusieurs expositions. En 1870, après la naissance de son fils, il part pour l’Italie. A Florence, il rencontre notamment Hans von Marees. En 1879, il commence sa série intitulée : L’ile des morts. Il en exécute cinq versions, et ceci deviendra son œuvre la plus connue. Il s’installe ensuite à Zurich pour peu de temps, puisqu’il est victime d’un accident vasculaire cérébral qui le force à se reposer en Italie. A Florence, il réalise un autoportrait, commandé par la Galerie des Offices pour le Corridor de Vasari. Il finira ses jours à Florence et sera enterré au cimetière des Allori. Böcklin sera, par la suite, une source d’inspiration pour les artistes surréalistes.

« Retour