BRIANCHON Maurice

Maurice Brianchon est un artiste peintre français né en 1899 et décédé en 1979. Il étudie, en 1917, à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris auprès de Fernand Cormon. L’année suivante, il étudie à l'École nationale supérieure des arts décoratifs auprès de Eugène Édouard Morand. Il présente son travail pour la première fois, au Salon d’Automne de 1919. Puis il se rend en Belgique et en Hollande, c’est là qu’il découvre la peinture flamande et hollandaise. Puis, il installe son atelier à Paris, avenue du Maine. Il devient membre du Comité du Salon d'automne de 1922. En 1924, il se rend en Espagne et découvre la peinture espagnole. En 1925, il réalise les décors de La Naissance de la Lyre à l’Opéra de Paris, en collaboration avec son ami Legueult. Il enseigne ensuite à l'École Estienne. En 1934, après avoir épousé Margueritte Louppe, il participe à la Biennale de Venise. Dès 1936, il enseigne à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 1939, il reçoit le Garden Club Prize du Carnegie Institute, avant d’être mobilisé. Il se retrouve à la section du camouflage aux côtés d’autres peintres. En 1940, il est nommé membre du Comité du Salon des Tuileries. Il travaille ensuite sur les décors et les costumes pour l’Opéra de Paris, notamment : Sylvia ou la Nymphe de Diane. Il installe son atelier dans le quartier de la Muette. En 1942, il réalise des cartons de tapisserie pour Aubusson et les Gobelins. L’année suivante, il décore, en collaboration avec son épouse, trois panneaux muraux du Conservatoire de musique et d'art dramatique de Paris. A la demande de Robert Rey, il réalise les décors de 74 assiettes d’un service en blanc de Sèvres. Il illustre plusieurs ouvrages, notamment Une Nonnain et Le Vaisseau de Thésée de Valéry Larbaud. Il est nommé Chevalier de la Légion d’Honneur peu de temps après. Il réalise de nombreux costumes pour plusieurs pièces et opéras. Dès 1949, il enseigne à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, parmi ses élèves on peut citer : André Brasilier, Bernard Cathelin, René Genis,Paul Guiramand, etc… Brianchon est régulièrement invité à l’Elysée par le Président de l’époque Vincent Auriol, qui est un grand admirateur de l’artiste qui réalise de nombreux croquis (puis tableaux) de réceptions officielles et privées. En 1951, le Musée des Arts décoratifs de Paris présente une rétrospective de son œuvre. L’année suivante il réalise les décors et les costumes du Ballet d’Aubade (Francis Poulenc) à l’Opéra de Paris. En 1953, il est nommé Officier de la Légion d’Honneur. La même année, il est invité par le gouvernement britannique à participer aux cérémonies du couronnement de la Reine Élisabeth. Il y réalise des croquis dont il se sert pour la réalisation de huit tableaux. Outre les nombreux décors et costumes qu’il réalise par la suite, il expose à la Galerie Arthur Tooth en 1955. Il participe également à l'exposition des peintres de la réalité poétique à La Tour-de-Peilz en Suisse. En 1959 et 1960, il expose à New York, à la Galerie David B. Findlay. Il exécute des croquis de la ville et notamment des gratte-ciels de Manhattan. De retour à Paris, il expose à la Galerie des Beaux-Arts, puis à Tokyo chez Chozo Yoshii, à Genève à la Galerie des Granges, et de nouveau à New York chez Findlay. En 1975 il expose encore à Tokyo à la Galerie Daimaru. Il décède quelques années plus tard.

« Retour