BUCHHOLZ Erich

Erich Buchholz est un artiste allemand né en 1891 et décédé en 1972. Il est connu pour sa peinture et ses estampes. Buchholz est l’une des figures de proue de la peinture berlinoise de l’entre-deux-guerres. Il débute sa carrière en tant que professeur des écoles à Berlin et peint à ses heures perdues. Il étudie la peinture aux côtés de Lovis Corinth dès 1914. Dès la fin de la Première Guerre Mondiale, il se lance dans l’abstraction et expose pour la première fois seul à la galerie Der Sturm, en 1921 à Berlin. En 1922 est organisée l’exposition intitulée « Constructivisme et Suprématisme » à la Galerie Van Diemen de Berlin, là il rencontre Laszlo Moholy-Nagy, Laszlo Peri, El Lissitzky et Erno Kallai, qu’il fréquentera pendant plusieurs années. Il expose ensuite à l’étranger et notamment à la Première Exposition d’Art Moderne de Bucarest en Roumanie. Son atelier berlinois est un lieu de rassemblement pour les artistes d’avant-garde allemands, notamment Kurt Schwitters, Raoul Hausmann, Hannah Höch, Richard Huelsenbeck, Hans Richter, Viking Eggeling, etc… En 1969, une reconstitution de cet atelier a été réalisée pour une exposition à la Kunstbibliothek de Berlin. Dès 1923, Buchholz se tourne vers l’architecture, s’intéressant aux formes des coquilles. Buchholz écrit également des articles sur le constructivisme. En 1925, à cause du contexte économique difficile, il est obligé de quitter Berlin pour s’installer à Germendorf à la campagne. En 1933, lorsque le parti nazi arrive au pouvoir, sa peinture est qualifiée d’ « art dégénéré ». Il est arrêté et interdit de peindre ou de participer à quelque exposition que ce soit. Après la guerre, en 1950, il s’installe à Berlin-Ouest. Il expose en Europe et aux USA durant les années 1950 et 1960. Et en 1955, le Musée du Vingtième siècle de Berlin achète 18 de ses œuvres. Plusieurs rétrospective sont organisée en Allemagne au début des années 1970. Il participe également au Salon des Réalités Nouvelles à Paris. En 1972, il décède à Berlin.

« Retour