KRETZ Léopold

Léopold Kretz est un artiste polonais né en 1907 et décédé en 1990. Il étudie tout d’abord auprès du peintre romantique ukrainien Novakivsky, puis à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie. Il devient ensuite l’élève du sculpteur polonais Dunikowski. En 1931, il s’installe à Paris où il fréquente les ateliers de Landowski et de Bourdelle. Ce dernier porte un intérêt particulier au travail de Kretz. 1932 marque sa première exposition, qui se déroule à la Galerie Pierre, où il présente des bustes. Il fréquente des artistes importants de son époque comme Balthus, Brancusi, Grüber, Humblot, Maillol, Malfray ou encore Pimenta. Il expose également aux Salons parisiens (Salon des Tuileries, Salon d’Automne, etc…) L’Etat lui passe commande pour le Musée du Luxembourg ainsi que le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Alors reconnu par la critique contemporaine, il s’enrôle dans l’armée polonaise au début du conflit mondial. Réformé, il intègre ensuite la Résistance en France. Il devient recherché par la Gestapo, il se cache et ne peut plus pratiquer son art, si ce n’est quelques dessins réalisés dans des conditions particulièrement précaires. A la Libération, il produit de nouveau et est naturalisé français. Dès 1945, il enseigne pendant 5 ans à l’Académie de la Grande Chaumière. Puis il enseigne jusqu’en 1983 à l'Ecole des Beaux-Arts de Reims avant d’enseigner l’art du portrait en sculpture à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris. Il réalise de nombreuses commandes de la ville de Paris et reçoit d’importants Prix. En 1963, il reçoit le titre de Chevalier des Arts et Lettres.

« Retour