COURDOUAN Vincent

Né et mort à Toulon, il s’est consacré aux marines et aux paysages de son pays natal, le Var. Fer de lance de l’École Toulonnaise, il est fasciné par l’arsenal et les navires de guerre du port de Toulon qui connaît un essor croissant sous Louis-Philippe. Il reçu d’abord une formation de dessinateur et pratique l’aquarelle, le pastel, le fusain avant de se mettre tardivement à l’huile (vers 1845-46). Il a été élève de Pierre Letuaire, Félix Brun et Jean-Baptiste Paulin Guérin à Paris. Il reçoit deux médailles de troisième classe au Salon de Paris en 1838 et 1844, une médaille de deuxième classe en 1847 et une médaille d’or en 1848 pour une bataille navale « le Combat du Romulus ». Il voyage à Naples, en Algérie (1847), en Égypte (1866). En 1852, il reçoit la Légion d’honneur. Très impliqué dans sa ville natale qu’il ne quittera plus après un temps à Paris au début des années 1830, il enseigne à l’École de la Marine de Toulon et devient directeur honoraire du Musée de Toulon en 1857. Ce musée conserve plusieurs de ses œuvres et lui a consacré une exposition en 2000-2001.

« Retour