GRUBER Francis

Fils de Jacques Grüber, maître verrier, Francis Grüber est influencé par des artistes tels que Bosch, Dürer et Grünewald. Il proche de Diane Tal Coat, de Giacometti, qu'il a rencontré en 1938 et qui dessinera sa tombe à sa mort et d'Aragon qui prononce son oraison funèbre. Il expose pour la première fois au Salon d'Automne. Il peint un quotidien lugubre hanté parfois de figures monstrueuses ou fantomatiques. Représentant de l'expressionnisme français, il représente les années noires dans un style tranchant et brut. Cet artiste marginal a bénéficié d'une première rétrospective à la Kunsthalle de Berne et au musée d'art moderne de la ville de Paris en1976, puis d'une deuxième au Musée d'art Roger-Quilliot de Clermont-Ferrand du 1er octobre au 31 décembre 2009. Enfin le Musée des beaux-arts de Nancy a organisé en août 2009 une exposition intitulée "Francis Gruber, l'œil à vif".

« Retour