MEISSONNIER Joseph

Peintre français né en 1864 à Montfavet, près d'Avignon. Il étudia aux Beaux-Arts de la ville, où il fut l'élève du peintre Pierre Grivolas. Pratiquant de ce fait la peinture en extérieur, il se spécialisa dans les paysages ensoleillés, tout comme ses maîtres Grivolas, déjà cité, mais aussi Eugène Dufour ou Paul Saïn. Sa carrière fut tout d'abord difficile, puisqu'il connut un certain succès local, mais qui le resta pendant près de 40 ans ; ce n'est qu'en 1912, avec sa participation au Groupe des Treize, fondé par Clément Brun, qu'il rencontre le peintre Joseph Hurard, et que l'un de ses tableaux remporte un grand succès à la fin de cette année, lors de l'exposition du groupe. S'ensuivit alors une seconde exposition en 1913, qui concrétisa sa popularité chez les critiques et amateurs : jusqu'à sa mort pendant la Seconde Guerre Mondiale, son succès ne faiblit plus alors.

« Retour