COROT Camille Jean-Baptiste

Peintre français, Corot est né en 1796 et décédé en 1875. Il est connu pour ses paysages lyriques de plein-air et ses portraits. Corot voyage à Rome, où il réalise Rome, la Trinité des monts (Louvre, 1826-1828), il voyage à travers la France, en Suisse, en Hollande et en Angleterre. Il est considéré comme un précurseur de l'impressionnisme de par la lumière et la palette qu'il utilise. Il travaille à Barbizon et, comme de nombreux artistes, est influencé par l'Ecole hollandaise. Corot expose dans les Salons parisiens, en général des scènes mythologiques et bibliques et des vues d'Italie. Il exécute aussi une quinzaine d'eaux-fortes et une quinzaine de lithographies. Il réalise également quelques photographies, moins connues que son œuvre peint. Baudelaire qualifie son travail de « miracle du cœur et de l'esprit ». Selon Zola, « On doit le reconnaître comme le doyen des naturalistes ». Parmi ses œuvres, on peut citer : Claire Sennegon (1838, Louvre), Destruction de Sodome (1857, Metropolitan Museum of Art, New York), Macbeth et les sorcières (1859, Wallace Collection, Londres), ou encore Mortefontaine (1864, Louvre).

« Retour