ENSOR James

Peintre belge, James Ensor est né en 1860 et décédé en 1949. Il étudie auprès de deux peintres de la ville d'Ostende. Ses premières œuvres sont des vues de la ville, par exemple la Plaine flamande, (1876 Bruxelles, collection particulière). Entre 1877 et 1880, il étudie à l'Académie de Bruxelles sous la direction de Jan Portaels. Il étudie attentivement les maîtres et copie Rembrandt, Goya, Callot ou encore des artistes plus jeunes comme Manet, Turner et Daumier. De 1879 à 1882, il est dans sa période dite « sombre », il exécute par exemple trois autoportraits, des natures mortes dans un style réaliste. Après 1882, il éclaircit sa palette de couleurs, et s'installe à Bruxelles où il fréquente Ernest et Mariette Rousseau qui seront ses collectionneurs. Il participe à plusieurs exposition à Bruxelles, et en 1884 il fonde avec d'autres artistes le « Groupe des Vingt ». Ensor s'intéresse alors beaucoup aux masques du carnaval d'Ostende de manière esthétique et surtout psychologique, comme dans Masque regardant un nègre bateleur (1879), Masques se disputant un pendu (1891, musée d'Anvers)ou encore dans Squelette regardant des chinoiseries (1885), œuvres empreintes d'humour macabre. Il traite, entre 1887 et 1890, de scènes religieuses, par exemple avec Tentation de saint Antoine (1887, New York, Museum of Modern Art). Le Groupe des Vingt refuse d'exposer son œuvre satirique intitulée L'Entrée du Christ à Bruxelles (1888, Los Angeles, Getty Museum). A travers ce tableau considéré comme un des meilleurs de l'artiste, il synthétise religion et masques, ses deux thèmes de prédilection, et critique la société contemporaine flamande. Ensor réalise également des paysages et des natures mortes à la même époque, avec une palette de couleurs plutôt claire, comme dans Les Barques Echouées de 1892. Il exécute également des eaux-fortes. Il est considéré comme un précurseur du surréalisme et de l'expressionnisme, de par l'étrangeté et la forte expressivité de son œuvre. Nombreuses d'entre elles sont aujourd'hui conservées dans de grands musées : les Musées d'Anvers, Bruxelles et Ostende, le Museum of Modern Art de New York ou encore le Musée d'Orsay à Paris. Deux importantes rétrospectives on été organisées au Petit Palais en 1990 et au Musée d'Orsay en 2009-2010.

« Retour