OUAKI Gilles

Né en 1946, Gilles Ouaki connaît une brillante carrière en tant que photographe reporter pour de grands noms de la presse tels que le quotidien le Parisien ou encore Paris Match. Cette carrière, couronnée de succès est jalonnée d’honneurs et Gilles Ouaki se voit décerner le Grand Prix Paris Match et le Grand Prix de la Ville de Paris en 1982. Dans les années 90, le succès est encore au rendez-vous : il dirige l’émission "Célébrités" sur TF1 puis fonde une agence de presse qui l’amènera à côtoyer les plus grands. Néanmoins il abandonne cette voie en 2000 suite à la découverte tardive d’une vocation artistique. Dès ses premiers pas, le succès est fulgurant. Au côté de Robert Combas, il fait une première apparition prometteuse à la Fiac. A partir de 2010, l’artiste passe à la vitesse supérieure et produit une série nommée Autoportrait, dans laquelle à travers des images détournée d’armes à feu, il exploite le thème de l’humanité et la violence. Curieux et audacieux, l’artiste se fait curateur et rassemble les arts numériques, la photographie et la peinture en les mêlant à des performances. Le plasticien multiplie ainsi les interventions et les collaborations qui aboutissent à la naissance d’une réelle personnalité artistique. De Art Paris au Grand Palais, en passant par le Carrousel du Louvre, l’artiste expose en solo mais affectionne toujours le travail de groupe et collabore encore aujourd’hui avec les grands noms d’une nouvelle génération de grapheur composée d’artistes tels que Speedy Graphito ou encore Cope 2. Avec la série « I Lock you, » l‘artiste démontre son habileté à traiter avec originalité un sujet atemporel. Photographiant les cadenas du Pont des Arts, il questionne l’essence même du sentiment amoureux et son devenir au travers d’œuvres monumentales esthétisées à l’extrême. Gilles Ouaki vit aujourd’hui à Paris et n’a de cesse de travailler sur de nouveaux projets.

« Retour