PRIKING Franz

Né en 1929 à Mülheim, il est intégré de force à l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Il réussit à s’échapper d’Auschwitz où il est interné pendant un an après avoir été fait prisonnier sur le front russe. Après la guerre, il étudie la philosophie et suit une formation au Bauhaus de Weimar en 1948. Entre 1949 et 1951, il fréquente l’Académie de Berlin où Max Pechstein lui fait découvrir l’Expressionnisme. Il est influencé par Nolde, Jawlinsky, Kandinsky et Permeke. Il expose à Dortmund, Baden Baden et Berlin en 1951. Tombrok lui présente Bertold Brecht avec lequel il partage les conceptions sur la précision, la simplification et l’esprit synthétique. En 1951, il part pour Paris puis dans le sud de la France où il séjourne un temps à Vallauris chez Picasso. L’influence cubiste est alors perceptible dans son œuvre. Il s’installe dans le Midi. Il renouvelle le traitement de la lumière et de la couleur dans ses paysages. À partir de 1970 commence une nouvelle période pour l’artiste, moins connue car les œuvres sont longtemps restées dans l’atelier. Il aborde alors le thème du cosmos. Ses compositions sont plus dépouillées et la matière plus plastique. Les couleurs fortes sont de plus en plus puissantes. Il aborde dans sa peinture des thèmes et des motifs récurrents tels que la colombe, le cheval, l’homme-cyclope, le rocher flottant, le calice, la femme à tête d’aigle…

« Retour