PICABIA Francis

Peintre français, Francis Picabia est né en 1879 et décédé en 1953. Il est rapproché des mouvements Dada et surréaliste. Il étudie à l'École du Louvre, ensuite à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Il est d’abord influencé par l’Ecole de Barbizon de 1903 à 1908. Puis il expose à la Galerie Haussmann, chez Danthon, à la Kaspar Kunstsalon de Berlin, à Londres, Munich et Barcelone. En 1910, il rencontre Marcel Duchamp et l’année suivante, il intègre le Groupe de Puteaux. Il crée le Salon de la Section d’Or à Puteaux, puis en 1913 il participe à l’Armory Show de New York. Il fonde aux côtés de Duchamp et Man Ray la Revue 291. Fasciné par l’esthétique industriel, il va reproduire des dessins industriels issus de magazines scientifiques. Voyageant régulièrement à New York, il va participer à l’introduction de l’art moderne en Amérique. Il fonde à Barcelone la Revue 391 et intègre le mouvement Dada, dont il rencontre les membres à Zurich en 1918. C’est aux côtés de Breton qu’il diffusera le mouvement à Paris, puis quitte le groupe en 1921. Il dira : « J'ai inventé le dadaïsme ainsi qu'un homme met le feu autour de lui, au cours d'un incendie qui gagne, afin de ne pas être brûlé ». Il voyage entre Paris, Lausanne, New York, la Normandie et la Côte d’Azur. Il se passionne pour les jeux de hasard, la photographie et le cinéma. Il écrit un court-métrage intitulé « Entracte ». Après la Deuxiéme Guerre Mondiale, il se tourne de nouveau vers l’abstraction.

« Retour