SCHUITEN François

Né en 1956, François Schuiten est un dessinateur belge. A 16 ans, déjà, il publie « Mutation » dans Pilote. Il étudie à l'Ecole Saint-Luc de Bruxelles puis réalise deux albums « Aux médianes de Cymbiola » et « Le Rail », regroupés sous le titre « Métamorphoses ». Il travaille ensuite sur le cycle des "Terres creuses" dans Métal Hurlant, "Les Cités obscures", (« Les murailles de Samaris », « La fièvre d'Urbicande », « L'Archiviste », « La Tour », « La route d'Armilia, Brüsel », « l'Echo des Cités », « L'Enfant penchée »,  « Le Guide des Cités », « L’ombre d’un homme », « La Frontière invisible », « The Book of Schuiten » et « Les Portes du Possible ») qui rencontrent un vif succès. Il réalise également de nombreuses affiches, des timbres-poste, des illustrations, des sérigraphies et des lithographies. Il réalise aussi la conception graphiques de films comme « Taxandria » de Raoul Servais. Il est co auteur d'une série animée : « Les Quarxs » (de Maurice Benayoun), de deux documentaires-fiction : « Le Dossier B » et « L'Affaire Desombres ». Il travaille également à la scénographie de l’opéra de Rossini : « La Cenerentola », de « la Ville imaginaire », « Le Musée des Ombres », ou encore « le Pavillon du Grand-Duché de Luxembourg » à l'Exposition Universelle de Séville. Il conçoit aussi deux stations de métro : Porte de Hal à Bruxelles, et Arts et Métiers à Paris, le Pavillon des Utopies (A planet of visions) à l’Exposition Universelle d’Hanovre en 2000, ainsi que du pavillon belge à l'Exposition de Aïchi 2005. Il a aussi réalisé la scénographie de l’exposition-spectacle Le Transsibérien, présentée à Bruxelles au Musée du Cinquantenaire dans le cadre d’Europalia Russie. Il obtient le grand Prix d’Angoulême en 2002.

« Retour