Lot 44

Camille CLAUDEL (1864 - 1943)

La vieille Hélène ou Buste de vieille femme

Sculpture en bronze à patine brune

Fonte d'édition posthume. Présentée sur un socle à base carrée en bois peint

Signé Camille Claudel, numéroté 4/8, cachet Fonderie Rocher

H : 28 cm; L : 20 cm; P : 24 cm



Bibliographie :

R-M. PARIS, Camille Claudel, retrouvée, catalogue raisonné, Editions Aittouares, Paris, 2004, modèle reproduit, p. 210



Un certificat de Madame Reine-Marie Paris, portant le n°73 sera remis à l'acquéreur.





« Hélène était l’une des servantes de la famille à Villeneuve. Elle fut, aux côtés de Paul, le premier patient modèle de la jeune artiste. Ce portrait, composé à dix-sept ans, ne pâtit pas de la comparaison avec les bustes ultérieurs. Il marque également l’entrée du thème de la vieillesse dans l’œuvre, thème central, expression de la mort qui a obsédé Camille Claudel de Clotho à L’Âge mûr en passant par La Valse.



Les portraits réalistes de vieillards sont rares, de vieillardes rarissimes. Alors que les nobles pères à la barbe fleurie abondent, la décrépitude chez la femme a fait fuir les modeleurs, d’où l’étonnement du public à la parution de celle qui fut La Belle Heaulmière par Rodin.



Pourtant quelle leçon de modelage qu’un vieux visage ! L’exaspération stylistique des traits y est immédiatement perceptible et nous serions tentés de voir dans l’observation de la vieillesse l’une des sources les plus fécondes du génie de portraitiste de Camille Claudel. De plus, ce buste est le témoignage le plus limpide de l’influence d’A. Boucher, lequel, quelques temps auparavant, avait sculpté le portrait de sa vieille mère, la paysanne illettrée du Nogentais, d’une facture très voisine.



On trouve déjà dans ce buste les caractéristiques essentielles des portraits sculptés de Camille Claudel : port de tête renversé et fier, recherche d’une mimique de la bouche.

Tous les dons de sollicitude pour la misère humaine qui animeront l’œuvre sont contenus dans ce buste prophétique. »



Reine-Marie PARIS, Camille Claudel re-trouvée, Catalogue raisonné, nouvelle édition corrigée et augmentée, Editions Aittouarès Paris, page 210.

Estimation : 50 000 € - 80 000 €

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

Camille CLAUDEL (1864 - 1943)

La vieille Hélène ou Buste de vieille femme

Sculpture en bronze à patine brune

Fonte d'édition posthume. Présentée sur un socle à base carrée en bois peint

Signé Camille Claudel, numéroté 4/8, cachet Fonderie Rocher

H : 28 cm; L : 20 cm; P : 24 cm



Bibliographie :

R-M. PARIS, Camille Claudel, retrouvée, catalogue raisonné, Editions Aittouares, Paris, 2004, modèle reproduit, p. 210



Un certificat de Madame Reine-Marie Paris, portant le n°73 sera remis à l'acquéreur.





« Hélène était l’une des servantes de la famille à Villeneuve. Elle fut, aux côtés de Paul, le premier patient modèle de la jeune artiste. Ce portrait, composé à dix-sept ans, ne pâtit pas de la comparaison avec les bustes ultérieurs. Il marque également l’entrée du thème de la vieillesse dans l’œuvre, thème central, expression de la mort qui a obsédé Camille Claudel de Clotho à L’Âge mûr en passant par La Valse.



Les portraits réalistes de vieillards sont rares, de vieillardes rarissimes. Alors que les nobles pères à la barbe fleurie abondent, la décrépitude chez la femme a fait fuir les modeleurs, d’où l’étonnement du public à la parution de celle qui fut La Belle Heaulmière par Rodin.



Pourtant quelle leçon de modelage qu’un vieux visage ! L’exaspération stylistique des traits y est immédiatement perceptible et nous serions tentés de voir dans l’observation de la vieillesse l’une des sources les plus fécondes du génie de portraitiste de Camille Claudel. De plus, ce buste est le témoignage le plus limpide de l’influence d’A. Boucher, lequel, quelques temps auparavant, avait sculpté le portrait de sa vieille mère, la paysanne illettrée du Nogentais, d’une facture très voisine.



On trouve déjà dans ce buste les caractéristiques essentielles des portraits sculptés de Camille Claudel : port de tête renversé et fier, recherche d’une mimique de la bouche.

Tous les dons de sollicitude pour la misère humaine qui animeront l’œuvre sont contenus dans ce buste prophétique. »



Reine-Marie PARIS, Camille Claudel re-trouvée, Catalogue raisonné, nouvelle édition corrigée et augmentée, Editions Aittouarès Paris, page 210.

Estimation : 50 000 € - 80 000 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la dernière minute, un temps additionnel  d’ une minute est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue.

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact