Lot 141

Henri LAURENS (Paris 1885 - 1954)

Petite Stella, 1933

Bas relief en bronze à patine brune

43 x 37, 5 cm

Monogrammé HL et justifié en bas à gauche 4/6

Cachet du fondeur en bas à droite Cire perdue Valsuani



Notre sculpture est à rapprocher de l'épreuve reproduite in Henri Laurens Exposition de la

donation aux Musées nationaux Grand Palais, Paris, N°35, Mai Aout 1987, "Sculptures, sculptures en terre cuite, dessins œuvre gravé livres et illustrations, Donation de Madame et Monsieur Claude Laurens et donation Monsieur D.H Kahnweiller,



Provenance:

Collection privée



Ce lot est presenté en importation temporaire



« …La sculpture de Laurens est pour moi, plus que tout autre, une véritable projection de lui-même dans l’espace, un peu comme une ombre à trois dimensions. Sa manière même de respirer, de toucher, de sentir, de penser devient objet, devient sculpture. Cette sculpture est complexe ; elle est réelle comme un verre (je voudrais dire « ou comme une racine » j’en suis moins sûr, bien qu’elle soit par certains côtés pus proche de la racine que du verre) ; en même temps, elle rappelle une figure humaine réinventée, elle est surtout le double de ce qui rend Laurens identique à lui-même à travers le temps ; mais chacune de ces de ces sculptures est en plus la cristallisation d’un moment particulier de ce temps.( On pourrait penser que ceci est valable pour toute sculpture, je ne le crois pas, en tous cas ce ne l’est ni de la même manière, ni au même degré)

La moindre partie de cette sculpture est passée et repassée par la sensibilité de l’auteur, devient comme une partie même de cette sensibilité. Laurens n’avance dans son œuvre qu’avec ce contrôle absolu et en cherche jamais à passer outre. La dimension, la proportion, le mouvement de la sculpture s’établissent, se précisent et se déterminent enfin selon cette même sensibilité profonde et complexe…» Alberto Giacometti, in Labyrinthe n° 4 janvier 1945, et publié dans le catalogue de l’exposition Henri Laurens à la Galerie Louise Leiris, juin – juillet 1985.

Estimation : 40 000 € - 50 000 €

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

Henri LAURENS (Paris 1885 - 1954)

Petite Stella, 1933

Bas relief en bronze à patine brune

43 x 37, 5 cm

Monogrammé HL et justifié en bas à gauche 4/6

Cachet du fondeur en bas à droite Cire perdue Valsuani



Notre sculpture est à rapprocher de l'épreuve reproduite in Henri Laurens Exposition de la

donation aux Musées nationaux Grand Palais, Paris, N°35, Mai Aout 1987, "Sculptures, sculptures en terre cuite, dessins œuvre gravé livres et illustrations, Donation de Madame et Monsieur Claude Laurens et donation Monsieur D.H Kahnweiller,



Provenance:

Collection privée



Ce lot est presenté en importation temporaire



« …La sculpture de Laurens est pour moi, plus que tout autre, une véritable projection de lui-même dans l’espace, un peu comme une ombre à trois dimensions. Sa manière même de respirer, de toucher, de sentir, de penser devient objet, devient sculpture. Cette sculpture est complexe ; elle est réelle comme un verre (je voudrais dire « ou comme une racine » j’en suis moins sûr, bien qu’elle soit par certains côtés pus proche de la racine que du verre) ; en même temps, elle rappelle une figure humaine réinventée, elle est surtout le double de ce qui rend Laurens identique à lui-même à travers le temps ; mais chacune de ces de ces sculptures est en plus la cristallisation d’un moment particulier de ce temps.( On pourrait penser que ceci est valable pour toute sculpture, je ne le crois pas, en tous cas ce ne l’est ni de la même manière, ni au même degré)

La moindre partie de cette sculpture est passée et repassée par la sensibilité de l’auteur, devient comme une partie même de cette sensibilité. Laurens n’avance dans son œuvre qu’avec ce contrôle absolu et en cherche jamais à passer outre. La dimension, la proportion, le mouvement de la sculpture s’établissent, se précisent et se déterminent enfin selon cette même sensibilité profonde et complexe…» Alberto Giacometti, in Labyrinthe n° 4 janvier 1945, et publié dans le catalogue de l’exposition Henri Laurens à la Galerie Louise Leiris, juin – juillet 1985.

Estimation : 40 000 € - 50 000 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la ou  les derniere(s) minute(s), un temps additionnel  d’ une à trois minutes est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue. ( Les delais de prolongation des enchères  sont annoncés en préambule de chaque vente)

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact