Lot 144

Alberto GIACOMETTI (Borgonovo 1901-Stampa 1966)

Le Majola Palace depuis la maison des Giacometti à Majola

Dessin au crayon lithographique sur papier report marouflé sur toile

52 x 61 cm

(Œuvre très détériorée)



Provenance:

M.Bourbon

Collection particulière



L'œuvre est référencée par la Fondation Alberto et Annette Giacometti dans sa base de données en ligne, sous le numéro 3694. Un certificat du Comité Giacometti sera remis à l'acquéreur.



" ….La route pour l’alpage des moutonspasse devant les fenêtres des Giacometti. Tous les villageois seravitaillent en eau au puits communal, lieu de rencontres et decauseries. Le village est isolé et entre en hibernation durant lesmois enneigés, où le froid est rude et la lumière se fait rare.

Mais les visiteurs affluent pendant la belle saison dans le chaletde Maloja, le village haut de la commune de Stampa, au borddu lac de Sils, où la famille prend à partir de 1910 ses quartiers d’été. Là, les Giacometti fréquentent aussi la clientèle internationale

du Palace Hôtel, célèbre pour son cadre comme pourla société huppée qui y a ses habitudes. Leurs hôtes décriventl’ambiance familiale comme joyeuse et accueillante . S’y croisentcousins, italiens ou suisses, amis, artistes de passage. Adulte,Alberto y reviendra chaque année jusqu’au décès de sa mère,deux ans avant le sien. Il y poursuit son travail dans le grandatelier, aujourd’hui toujours en place…"

Catherine Grenier, Alberto Giacometti, Paris, 2017



Michel Bourbon et les murs de l'atelier d'Alberto Giacometti, une relation particulière:

« ….De plus, l’atelier du 46 rue Hippolyte Maindron n’était-il pas pour Michel Bourbon- maître d’œuvre qui se trouverait obligé d’y déployer toute son ingéniosité, faute de pouvoir se contenter de méthodes classiques- le lieu quasi intouchable où un personnage, dont la légende s’était emparée lors même qu’il vivait encore, avait mené, pendant près de quarante ans, une quête qu’il avait toujours été hors de question de reconnaître satisfaite ? Ainsi est seulement après six semaines environ de visites quotidiennes à l’atelier vide, mais si imprégné de la présence d’Alberto Giacometti qu’ »il aurait pu aussi bien rentrer », que Michel Bourbon – perplexe et longtemps retenu par une incapacité presque physique de donner le premier coup de pioche – se décida, vers la fin mai 1972, à ouvrir un chantier, que récolte faite il abandonnerait en septembre … »

Michel Leiris in Derrière le Miroir ; Autre heure, autres traces, les murs de l’atelier et de la chambre. Alberto Giacometti. Maeght. 1979.



Dans le cadre de son activité de restaurateur d'œuvres d'art, le peintre-sculpteur Michel Bourbon ancien pensionnaire de la villa Médicis, découvre ce dessin représentant « Le Majola Palace depuis la maison des Giacometti à Majola » , dernier vestige de la splendeur de l'atelier d’Alberto Giacometti.

Estimation : 10 000 € - 15 000 €

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

Alberto GIACOMETTI (Borgonovo 1901-Stampa 1966)

Le Majola Palace depuis la maison des Giacometti à Majola

Dessin au crayon lithographique sur papier report marouflé sur toile

52 x 61 cm

(Œuvre très détériorée)



Provenance:

M.Bourbon

Collection particulière



L'œuvre est référencée par la Fondation Alberto et Annette Giacometti dans sa base de données en ligne, sous le numéro 3694. Un certificat du Comité Giacometti sera remis à l'acquéreur.



" ….La route pour l’alpage des moutonspasse devant les fenêtres des Giacometti. Tous les villageois seravitaillent en eau au puits communal, lieu de rencontres et decauseries. Le village est isolé et entre en hibernation durant lesmois enneigés, où le froid est rude et la lumière se fait rare.

Mais les visiteurs affluent pendant la belle saison dans le chaletde Maloja, le village haut de la commune de Stampa, au borddu lac de Sils, où la famille prend à partir de 1910 ses quartiers d’été. Là, les Giacometti fréquentent aussi la clientèle internationale

du Palace Hôtel, célèbre pour son cadre comme pourla société huppée qui y a ses habitudes. Leurs hôtes décriventl’ambiance familiale comme joyeuse et accueillante . S’y croisentcousins, italiens ou suisses, amis, artistes de passage. Adulte,Alberto y reviendra chaque année jusqu’au décès de sa mère,deux ans avant le sien. Il y poursuit son travail dans le grandatelier, aujourd’hui toujours en place…"

Catherine Grenier, Alberto Giacometti, Paris, 2017



Michel Bourbon et les murs de l'atelier d'Alberto Giacometti, une relation particulière:

« ….De plus, l’atelier du 46 rue Hippolyte Maindron n’était-il pas pour Michel Bourbon- maître d’œuvre qui se trouverait obligé d’y déployer toute son ingéniosité, faute de pouvoir se contenter de méthodes classiques- le lieu quasi intouchable où un personnage, dont la légende s’était emparée lors même qu’il vivait encore, avait mené, pendant près de quarante ans, une quête qu’il avait toujours été hors de question de reconnaître satisfaite ? Ainsi est seulement après six semaines environ de visites quotidiennes à l’atelier vide, mais si imprégné de la présence d’Alberto Giacometti qu’ »il aurait pu aussi bien rentrer », que Michel Bourbon – perplexe et longtemps retenu par une incapacité presque physique de donner le premier coup de pioche – se décida, vers la fin mai 1972, à ouvrir un chantier, que récolte faite il abandonnerait en septembre … »

Michel Leiris in Derrière le Miroir ; Autre heure, autres traces, les murs de l’atelier et de la chambre. Alberto Giacometti. Maeght. 1979.



Dans le cadre de son activité de restaurateur d'œuvres d'art, le peintre-sculpteur Michel Bourbon ancien pensionnaire de la villa Médicis, découvre ce dessin représentant « Le Majola Palace depuis la maison des Giacometti à Majola » , dernier vestige de la splendeur de l'atelier d’Alberto Giacometti.

Estimation : 10 000 € - 15 000 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la dernière minute, un temps additionnel  d’ une minute est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue.

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact