Lot 351

J'ACCUSE !

ZOLA (Emile). J'accuse… ! , , . Exemplaire original du n°87 du journal L'Aurore du jeudi 13 janvier 1898, publiant (à la une sur 6 colonnes et en page 2) la célèbre lettre d'Emile Zola au président Félix Faure en faveur du capitaine Dreyfus.
Les 300.000 exemplaires tirés pour ce numéro s'écoulèrent en seulement quelques heures à Paris. Accusé de trahison, Alfred Dreyfus est condamné à perpétuité en 1894 et emprisonné en Guyane. Le véritable coupable identifié entre temps, le commandant Esterhazy, est pourtant acquitté par le Conseil de Guerre le 11 janvier 1898. Outré par le verdict, Zola s'adresse à un jeune journal dreyfusard L'Aurore pour publier ce texte dont Georges Clémenceau (alors éditorialiste) trouvera le titre définitif. En mettant en cause nominativement dix acteurs de l’affaire, dont le ministre de la Guerre et le chef d’état-major de l’armée, Zola se met sous le coup de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 et est condamné à l'exil (à Londres) un mois plus tard. L'article permet de relancer «l'Affaire» : le cas de Dreyfus est révisé en procès à Rennes en 1899 avant un long processus de réhabilitation (définitive en 1906).
In-folio, 4 pp. État médiocre : papier jauni, encre passée, déchirures (avec petits manques) aux pliures, marges rongées avec manques. En l'état...
Un monument de l'histoire de la presse française et de l'engagement des intellectuels.

Estimation : 100 € - 150 €

fin de l'enchère le 23 novembre à 19h 50mn 00s

Vente terminée

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

J'ACCUSE !

ZOLA (Emile). J'accuse… ! , , . Exemplaire original du n°87 du journal L'Aurore du jeudi 13 janvier 1898, publiant (à la une sur 6 colonnes et en page 2) la célèbre lettre d'Emile Zola au président Félix Faure en faveur du capitaine Dreyfus.
Les 300.000 exemplaires tirés pour ce numéro s'écoulèrent en seulement quelques heures à Paris. Accusé de trahison, Alfred Dreyfus est condamné à perpétuité en 1894 et emprisonné en Guyane. Le véritable coupable identifié entre temps, le commandant Esterhazy, est pourtant acquitté par le Conseil de Guerre le 11 janvier 1898. Outré par le verdict, Zola s'adresse à un jeune journal dreyfusard L'Aurore pour publier ce texte dont Georges Clémenceau (alors éditorialiste) trouvera le titre définitif. En mettant en cause nominativement dix acteurs de l’affaire, dont le ministre de la Guerre et le chef d’état-major de l’armée, Zola se met sous le coup de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 et est condamné à l'exil (à Londres) un mois plus tard. L'article permet de relancer «l'Affaire» : le cas de Dreyfus est révisé en procès à Rennes en 1899 avant un long processus de réhabilitation (définitive en 1906).
In-folio, 4 pp. État médiocre : papier jauni, encre passée, déchirures (avec petits manques) aux pliures, marges rongées avec manques. En l'état...
Un monument de l'histoire de la presse française et de l'engagement des intellectuels.

Estimation : 100 € - 150 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la ou  les derniere(s) minute(s), un temps additionnel  d’ une à trois minutes est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue. ( Les delais de prolongation des enchères  sont annoncés en préambule de chaque vente)

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact