Lot 54

RIVIÈRE (Jacques)

RIVIÈRE (Jacques) - 1886-1925. 2 L.A.S. :
- L.A.S., Paris, 28 novembre 1911, 4 pp. in-8, adressée à son ami René Bichet (1887-1912, poète, également ami, comme Rivière, avec Alain-Fournier, mort à 25 ans d'une overdose de morphine). Belle lettre à la fois amicale, artistique et littéraire :
""Mon vieux petit René Bichet,
Evidemment tu ne pourras pas dire que je t'ai embêté avec mes lettres. Mais si pour m'excuser j'entreprenais un compte-rendu détaillé des occupations qui m'ont empêché de t'écrire, ce serait aussi embêtant que probant. Je m'abstiens donc.
Les quelques entrevisions de ta vie que m'ont permises tes cartes et ta lettre d'octobre m'ont donné une véritable démangeaison de voyage. Oui, tu as bien sur noter ce qui peut à un sédentaire le plus inspirer d'envies errantes. Les femmes en robe rouge qui gâchent du mortier : ça dit quelque chose. Et aussi ta description du Pest (Mais Buda ?).
En échange, je ne sais trop que te raconter. Car mon bonheur est essentiellement de ceux qui ne peuvent pas t'intéresser.
Restent les quelques petites nouvelles artistiques - si vraiment négligeables ! - mais dont l'éloignement rend, je le sais, friand.
Eh bien voici : Le Salon d'Automne fut un champ de batille où les Cubistes livrèrent un combat farouche et réussirent mieux qu'ils ne le méritaient […] [Il continue en retranscrivant le début d'un article qu'il consacre à ce sujet et un extrait d'un article de Granié] On fait courir maintenant le canard (pour moi c'en est un) que Bergson (?!?!) s'intéresse au cubisme et patronnera une exposition prochaine. Quoi qu'il en soit, on ne parle plus que des cubistes et les grands premiers rôles de la peinture sont aujourd'hui : Le Fauconnier, Metzinger (!!!!), Léger (!!!!!!!), Gleizes, De La Fresnaye et Lhote. Car Lhote tout en s'en défendant, donne en plein dans la mode nouvelle, avec beaucoup plus d'intelligence que les autres naturellement […]
En ce qui me concerne, voici où en sont mes travaux. J'ai corrigé si lentement les épreuves de mon livre qu'il n'aurait pu paraître qu'en décembre. Or décembre est le mois des livres d'étrennes. Je vais donc attendre jusqu'en janvier. […]
En attendant j'ai composé un essai intitulé : De la Sincérité envers soi-même, qui paraître dans le Janvier de la NRF. Maintenant je me mets à une étude sur le Poussin qui paraîtra dans l'Art Décoratif, une revue épatante, où Henri m'a fait accepter. Tu devrais bien y faire abonner tes Hongrois. […]
Pour ce qui est du Claudel, je ne te l'achète pas, parce que je ne dispose pas d'un centime […] Mais tu n'as rien à craindre. Il doit bien s'être vendu 5 exemplaires sur 150. D'ailleurs pour plus de prudence, j'écris à Chapon de t'en garder un. […] Je suis tien de tous mes petits sentiments.""
- C.V.A.S. complétée d'un petit billet plié au format de la carte (1 p. et 3 lignes), adressés au même : ""Mon cher René, Je suis bien sensible à l'idée que tu as eue de te servir de mon article et de faire acheter mon livre. Cela peut m'être d'une utilité pratique considérable (outre l'honneur). Car les étrangers achètent frénétiquement les livres de critique et un exemplaire pourra en faire vendre beaucoup. Je t'enverra un exemplaire de mon Gide, quand j'aurai récupéré ceux que j'ai prêtés. […] Un conseil : Lhote me fait un ex-libris. Je voudrais prendre comme devise : Novum non desinit evadere flumen / ou id id id fieri flumen […] Pourrais-je mettre : Novus non desinit fieri Rivus ? C'est moins bien. Mais rivus a l'avantage de faire penser à Rivière. Dis moi ce que tu préfères. […] Pardonne-moi cette plate lettre répondant à l'excellente tienne. Je suis moi-même aplati. Et bien inquiet de la guerre. Je te serre bien affectionneusement la main. [...]"" C'est au lycée Lakanal que Jacques Rivière rencontre René Bichet et Alain-Fournier (dont il deviendra le beau-frère). Jacques Rivière est en 1911 secrétaire de rédaction de la NRF, avant de seconder Jacques Copeau à la direction de la revue en 1912. René Bich

Estimation : 120 € - 150 €

fin de l'enchère le 23 novembre à 14h 53mn 00s

Vente terminée

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

RIVIÈRE (Jacques)

RIVIÈRE (Jacques) - 1886-1925. 2 L.A.S. :
- L.A.S., Paris, 28 novembre 1911, 4 pp. in-8, adressée à son ami René Bichet (1887-1912, poète, également ami, comme Rivière, avec Alain-Fournier, mort à 25 ans d'une overdose de morphine). Belle lettre à la fois amicale, artistique et littéraire :
""Mon vieux petit René Bichet,
Evidemment tu ne pourras pas dire que je t'ai embêté avec mes lettres. Mais si pour m'excuser j'entreprenais un compte-rendu détaillé des occupations qui m'ont empêché de t'écrire, ce serait aussi embêtant que probant. Je m'abstiens donc.
Les quelques entrevisions de ta vie que m'ont permises tes cartes et ta lettre d'octobre m'ont donné une véritable démangeaison de voyage. Oui, tu as bien sur noter ce qui peut à un sédentaire le plus inspirer d'envies errantes. Les femmes en robe rouge qui gâchent du mortier : ça dit quelque chose. Et aussi ta description du Pest (Mais Buda ?).
En échange, je ne sais trop que te raconter. Car mon bonheur est essentiellement de ceux qui ne peuvent pas t'intéresser.
Restent les quelques petites nouvelles artistiques - si vraiment négligeables ! - mais dont l'éloignement rend, je le sais, friand.
Eh bien voici : Le Salon d'Automne fut un champ de batille où les Cubistes livrèrent un combat farouche et réussirent mieux qu'ils ne le méritaient […] [Il continue en retranscrivant le début d'un article qu'il consacre à ce sujet et un extrait d'un article de Granié] On fait courir maintenant le canard (pour moi c'en est un) que Bergson (?!?!) s'intéresse au cubisme et patronnera une exposition prochaine. Quoi qu'il en soit, on ne parle plus que des cubistes et les grands premiers rôles de la peinture sont aujourd'hui : Le Fauconnier, Metzinger (!!!!), Léger (!!!!!!!), Gleizes, De La Fresnaye et Lhote. Car Lhote tout en s'en défendant, donne en plein dans la mode nouvelle, avec beaucoup plus d'intelligence que les autres naturellement […]
En ce qui me concerne, voici où en sont mes travaux. J'ai corrigé si lentement les épreuves de mon livre qu'il n'aurait pu paraître qu'en décembre. Or décembre est le mois des livres d'étrennes. Je vais donc attendre jusqu'en janvier. […]
En attendant j'ai composé un essai intitulé : De la Sincérité envers soi-même, qui paraître dans le Janvier de la NRF. Maintenant je me mets à une étude sur le Poussin qui paraîtra dans l'Art Décoratif, une revue épatante, où Henri m'a fait accepter. Tu devrais bien y faire abonner tes Hongrois. […]
Pour ce qui est du Claudel, je ne te l'achète pas, parce que je ne dispose pas d'un centime […] Mais tu n'as rien à craindre. Il doit bien s'être vendu 5 exemplaires sur 150. D'ailleurs pour plus de prudence, j'écris à Chapon de t'en garder un. […] Je suis tien de tous mes petits sentiments.""
- C.V.A.S. complétée d'un petit billet plié au format de la carte (1 p. et 3 lignes), adressés au même : ""Mon cher René, Je suis bien sensible à l'idée que tu as eue de te servir de mon article et de faire acheter mon livre. Cela peut m'être d'une utilité pratique considérable (outre l'honneur). Car les étrangers achètent frénétiquement les livres de critique et un exemplaire pourra en faire vendre beaucoup. Je t'enverra un exemplaire de mon Gide, quand j'aurai récupéré ceux que j'ai prêtés. […] Un conseil : Lhote me fait un ex-libris. Je voudrais prendre comme devise : Novum non desinit evadere flumen / ou id id id fieri flumen […] Pourrais-je mettre : Novus non desinit fieri Rivus ? C'est moins bien. Mais rivus a l'avantage de faire penser à Rivière. Dis moi ce que tu préfères. […] Pardonne-moi cette plate lettre répondant à l'excellente tienne. Je suis moi-même aplati. Et bien inquiet de la guerre. Je te serre bien affectionneusement la main. [...]"" C'est au lycée Lakanal que Jacques Rivière rencontre René Bichet et Alain-Fournier (dont il deviendra le beau-frère). Jacques Rivière est en 1911 secrétaire de rédaction de la NRF, avant de seconder Jacques Copeau à la direction de la revue en 1912. René Bich

Estimation : 120 € - 150 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la ou  les derniere(s) minute(s), un temps additionnel  d’ une à trois minutes est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue. ( Les delais de prolongation des enchères  sont annoncés en préambule de chaque vente)

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact