Lot 9

BLANQUI (Adolphe)

BLANQUI (Adolphe) - 1798-1854. L.A.S. ""Blanqui"", Paris, 7 juillet 1853, 2 pp. ½ in-8, à (Émile) de Girardin. Intéressante et curieuse lettre. Blanqui est cloué à la maison par une terrible maladie de cœur ; il est hydropique, amaigri, sans forces. Les médecins lui assurent qu'il sera guéri dans six mois, ce qui ressemble fort pour lui aux calendes grecques : ""[…] A propos de calendes grecques, vous avez le beau rôle dans cette affaire d'Orient*. Voyez vous trois de ces quatre souverains, le Sultan, l'Empereur Nicolas et la Reine d'Angleterre PAPES, chefs de la religion chez eux et se croyant tous ORTHODOXES ? Quel dommage que l'Empereur Napoléon III ne soit pas quelque peu pape aussi ! Quatre papes en guerre pour soutenir une seule orthodoxie ! Ce serait curieux. Aujourd'hui, en 1853, en l'an de grâce des télégraphes électriques, des vapeurs à hélice et autres religions un peu plus vrais ! Ô vanité humaine ![…]"" * Juillet 1853 voit les prémices de la future guerre de Crimée opposant la Russie impériale et la coalition de la France et du Royaume-Uni autour de l'Empire Ottoman menacé par l'expansionnisme russe.
On y joint un billet autographe demandant à envoyer deux ou trois ouvrages (parmi une liste détaillée de 6 titres) pour Mr Blanqui, daté du 29 août (1849 selon une mention manuscrite au crayon).
Economiste, disciple de Jean-Baptiste Say, et publiciste, Adolphe Blanqui acheta en 1830 la prestigieuse École supérieure de commerce de Paris (fondée en 1819), dans laquelle il était professeur d'histoire commerciale et d'économie politique. Conservateur, à l'opposé de son frère le révolutionnaire socialiste Auguste Blanqui (1805-1881), dont il reste proche malgré tout, il est élu député de la Gironde en 1846. Il meurt le 28 janvier 1854, quelques mois après la rédaction de cette lettre donc.

Estimation : 80 € - 100 €

fin de l'enchère le 23 novembre à 14h 08mn 00s

Vente terminée

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

BLANQUI (Adolphe)

BLANQUI (Adolphe) - 1798-1854. L.A.S. ""Blanqui"", Paris, 7 juillet 1853, 2 pp. ½ in-8, à (Émile) de Girardin. Intéressante et curieuse lettre. Blanqui est cloué à la maison par une terrible maladie de cœur ; il est hydropique, amaigri, sans forces. Les médecins lui assurent qu'il sera guéri dans six mois, ce qui ressemble fort pour lui aux calendes grecques : ""[…] A propos de calendes grecques, vous avez le beau rôle dans cette affaire d'Orient*. Voyez vous trois de ces quatre souverains, le Sultan, l'Empereur Nicolas et la Reine d'Angleterre PAPES, chefs de la religion chez eux et se croyant tous ORTHODOXES ? Quel dommage que l'Empereur Napoléon III ne soit pas quelque peu pape aussi ! Quatre papes en guerre pour soutenir une seule orthodoxie ! Ce serait curieux. Aujourd'hui, en 1853, en l'an de grâce des télégraphes électriques, des vapeurs à hélice et autres religions un peu plus vrais ! Ô vanité humaine ![…]"" * Juillet 1853 voit les prémices de la future guerre de Crimée opposant la Russie impériale et la coalition de la France et du Royaume-Uni autour de l'Empire Ottoman menacé par l'expansionnisme russe.
On y joint un billet autographe demandant à envoyer deux ou trois ouvrages (parmi une liste détaillée de 6 titres) pour Mr Blanqui, daté du 29 août (1849 selon une mention manuscrite au crayon).
Economiste, disciple de Jean-Baptiste Say, et publiciste, Adolphe Blanqui acheta en 1830 la prestigieuse École supérieure de commerce de Paris (fondée en 1819), dans laquelle il était professeur d'histoire commerciale et d'économie politique. Conservateur, à l'opposé de son frère le révolutionnaire socialiste Auguste Blanqui (1805-1881), dont il reste proche malgré tout, il est élu député de la Gironde en 1846. Il meurt le 28 janvier 1854, quelques mois après la rédaction de cette lettre donc.

Estimation : 80 € - 100 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la ou  les derniere(s) minute(s), un temps additionnel  d’ une à trois minutes est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue. ( Les delais de prolongation des enchères  sont annoncés en préambule de chaque vente)

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact