Lot 102

NERVAL (Gérard de).

Les Filles du Feu. Nouvelles. (Introduction. Angélique. Sylvie (Souvenirs du Valois). Jemmy. Octavie. Isis. Corilla. Emilie.) Paris, D. Giraud, libraire-éditeur - 7, rue Vivienne, au premier, 7, 1854. In-12 de [2] ff.-XVIII-[2] pp. (préface à Alexandre Dumas)-336 pp. Demi-basane bleu foncé, dos lisse orné de triples filets dorés, titre doré (reliure de l'époque). (Dimensions des ff. : 164 x 106 mm.)

RARE ÉDITION ORIGINALE, très recherchée de l'ouvrage le plus important de Nerval, le dernier édité de son vivant : elle renferme en effet pour la première fois le texte de Sylvie et la suite des Chimères contenant, entre autres, le célèbre sonnet ""El Desdichado"" : ""Je suis le ténébreux, - le veuf, - l'inconsolé /Le prince d'Aquitaine à la tour abolie : / Ma seule étoile est morte, et mon luth constellé / Porte le Soleil noir de la Mélancolie. (…)"" Il n'a pas été tiré de grand papier de cette édition.

""C'est dans cet ouvrage rare qu'a paru pour la première fois un petit chef-d'oeuvre : Sylvie"". Carteret, II, 220.

Ce recueil de nouvelles et poèmes, soigneusement conçu et construit, parut en janvier 1854, alors que Nerval était interné dans la clinique du Dr Blanche. Ce dernier lui avait déjà conseillé, suite à de précédents internements, de recourir à la fonction cathartique de l'écriture (pour se purger de ses émotions) et permit ainsi à Nerval de réaliser ses principaux chefs-d’œuvre : Les Filles du Feu et Aurélia ; sans oublier, bien entendu, l'influence de ses récents voyages en Europe et en Orient. Nerval mit fin à ses jours en janvier 1855.

""Quand, au début de l'année 1854, un an avant sa disparition tragique, Nerval publie Les Filles du feu, il a conscience de laisser un ouvrage important. Nous tenons là un recueil en forme, voulu et arrêté par son auteur ; atout précieux dans une production qui, si elle est substantielle en quantité, n'offre pas beaucoup de volumes achevés, particulièrement en cette fin de vie où s'élabore toute une constellation de textes fascinants, au statut incertain (…)"" Philippe Destruel, Commentaires des Filles du Feu, Gallimard, 2001.

Infimes défauts d'usage à la reliure, recto du faux-titre un peu sali, légère ondulation du papier dans un tout petit coin des tout premiers feuillets, légères rousseurs sur les 4 premiers et 4 derniers feuillets, éparses et très pâles sur le reste du volume. Le papier est demeuré bien blanc, ce qui est loin d'être la norme.

""Rare et de plus en plus recherché, souvent piqué"". Clouzot, 128.

Très bel exemplaire, dans un excellent état de conservation, ce qui est encore plus rare. (Vicaire, VI, 58.)

Estimation : 2 800 € - 3 000 €

fin de l'enchère le 5 mai à 14h 41mn 00s

Vente terminée

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

NERVAL (Gérard de).

Les Filles du Feu. Nouvelles. (Introduction. Angélique. Sylvie (Souvenirs du Valois). Jemmy. Octavie. Isis. Corilla. Emilie.) Paris, D. Giraud, libraire-éditeur - 7, rue Vivienne, au premier, 7, 1854. In-12 de [2] ff.-XVIII-[2] pp. (préface à Alexandre Dumas)-336 pp. Demi-basane bleu foncé, dos lisse orné de triples filets dorés, titre doré (reliure de l'époque). (Dimensions des ff. : 164 x 106 mm.)

RARE ÉDITION ORIGINALE, très recherchée de l'ouvrage le plus important de Nerval, le dernier édité de son vivant : elle renferme en effet pour la première fois le texte de Sylvie et la suite des Chimères contenant, entre autres, le célèbre sonnet ""El Desdichado"" : ""Je suis le ténébreux, - le veuf, - l'inconsolé /Le prince d'Aquitaine à la tour abolie : / Ma seule étoile est morte, et mon luth constellé / Porte le Soleil noir de la Mélancolie. (…)"" Il n'a pas été tiré de grand papier de cette édition.

""C'est dans cet ouvrage rare qu'a paru pour la première fois un petit chef-d'oeuvre : Sylvie"". Carteret, II, 220.

Ce recueil de nouvelles et poèmes, soigneusement conçu et construit, parut en janvier 1854, alors que Nerval était interné dans la clinique du Dr Blanche. Ce dernier lui avait déjà conseillé, suite à de précédents internements, de recourir à la fonction cathartique de l'écriture (pour se purger de ses émotions) et permit ainsi à Nerval de réaliser ses principaux chefs-d’œuvre : Les Filles du Feu et Aurélia ; sans oublier, bien entendu, l'influence de ses récents voyages en Europe et en Orient. Nerval mit fin à ses jours en janvier 1855.

""Quand, au début de l'année 1854, un an avant sa disparition tragique, Nerval publie Les Filles du feu, il a conscience de laisser un ouvrage important. Nous tenons là un recueil en forme, voulu et arrêté par son auteur ; atout précieux dans une production qui, si elle est substantielle en quantité, n'offre pas beaucoup de volumes achevés, particulièrement en cette fin de vie où s'élabore toute une constellation de textes fascinants, au statut incertain (…)"" Philippe Destruel, Commentaires des Filles du Feu, Gallimard, 2001.

Infimes défauts d'usage à la reliure, recto du faux-titre un peu sali, légère ondulation du papier dans un tout petit coin des tout premiers feuillets, légères rousseurs sur les 4 premiers et 4 derniers feuillets, éparses et très pâles sur le reste du volume. Le papier est demeuré bien blanc, ce qui est loin d'être la norme.

""Rare et de plus en plus recherché, souvent piqué"". Clouzot, 128.

Très bel exemplaire, dans un excellent état de conservation, ce qui est encore plus rare. (Vicaire, VI, 58.)

Estimation : 2 800 € - 3 000 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la ou  les derniere(s) minute(s), un temps additionnel  d’ une à trois minutes est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue. ( Les delais de prolongation des enchères  sont annoncés en préambule de chaque vente)

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
+33 (0) 1 47 27 95 34

En ligne avec notre formulaire de contact