Lot 20

Relevé des services et campagnes

sur vélin du Major Chef & Bataillon Jean-Claude Vincent Guillemin de la Garde impériale, qui a notamment reçu un sabre d'honneur

pour sa bravoure éclatante aux batailles d’Engen et de Neubourg en l’an 8. Pliures et taches, encadré.

Époque Restauration.

H. 47 x L. 59 cm (cadre).



Historique

Jean-Claude-Vincent GUILLEMIN, porté par erreur sur quelques listes de nomination sous les nom et prénom de GUILLAUME Vincent, né le 18 septembre 1770 à Vesoul (Haute-Saône) ; il entra au service comme soldat, le 7 septembre 1791, dans le 2e bataillon des volontaires de la Haute-Saône ; caporal en novembre de la même année ; il fit les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée du Rhin ; promu sergent puis adjudant sous-officier et sous-lieutenant les 16 et 18 brumaire an II ; il servit à l’armée de l’Ouest jusqu’à l’an V ; incorporé le 1er brumaire an XI dans la 46e ½ brigade de ligne ; à l’armée de Rhin et Moselle puis à celle du Danube, où il servit de l’an VII à l’an XI. GUILLEMIN se distingua particulièrement le 13 floréal an VIII, à la bataille d’Engen, et le 8 messidor, à l’affaire de Neubourg où périt le premier grenadier de France, le brave Latour-d’Auvergne, alors capitaine dans la 46e ½ brigade. Lieutenant le 26 messidor an XI, GUILLEMIN reçut un sabre d’honneur par arrêté du même jour ; employé au camp de Boulogne en l’an XII et XIII ; lieutenant en second dans les grenadiers à pied de la garde impériale, le 25 germinal an XIII, où il fit les campagnes des ans XIV, 1806 et 1807, en Autriche, en Prusse et en Pologne ; lieutenant en premier, en mai 1806 ; il fit la campagne d’Espagne, en 1808 ; capitaine, en 1809 ; il servit à l’armée d’Allemagne et retourna en Espagne où il fit les guerres de 1810 et 1811. Il se conduisit en Russie, pendant l’année 1812, avec sa bravoure habituelle et passa comme capitaine adjudant-major dans le 2e régiment des grenadiers à pied de la garde impériale, le 5 mars 1813, et fut nommé chef de bataillon avec le rang de major dans le 2e régiment de tirailleurs, le 8 avril suivant. Il fit les campagnes de 1813, 1814 et 1815, en Saxe, en France et en Belgique, et après le désastre de Mont-Saint-Jean et le second retour des Bourbons, il fut renvoyé dans ses foyers, avec la solde de non activité. Retraité le 7 septembre 1821.
Il commanda lors de la bataille de Waterloo le 1er bataillon du 3e régiment de grenadiers de la Garde impériale (moyenne garde).

Estimation : 150 € - 200 €

fin de l'enchère le 15 octobre à 14h 19mn 00s

Vente terminée

  • Informations détaillées
  • L'auteur
  • Comment enchérir ?

Relevé des services et campagnes

sur vélin du Major Chef & Bataillon Jean-Claude Vincent Guillemin de la Garde impériale, qui a notamment reçu un sabre d'honneur

pour sa bravoure éclatante aux batailles d’Engen et de Neubourg en l’an 8. Pliures et taches, encadré.

Époque Restauration.

H. 47 x L. 59 cm (cadre).



Historique

Jean-Claude-Vincent GUILLEMIN, porté par erreur sur quelques listes de nomination sous les nom et prénom de GUILLAUME Vincent, né le 18 septembre 1770 à Vesoul (Haute-Saône) ; il entra au service comme soldat, le 7 septembre 1791, dans le 2e bataillon des volontaires de la Haute-Saône ; caporal en novembre de la même année ; il fit les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée du Rhin ; promu sergent puis adjudant sous-officier et sous-lieutenant les 16 et 18 brumaire an II ; il servit à l’armée de l’Ouest jusqu’à l’an V ; incorporé le 1er brumaire an XI dans la 46e ½ brigade de ligne ; à l’armée de Rhin et Moselle puis à celle du Danube, où il servit de l’an VII à l’an XI. GUILLEMIN se distingua particulièrement le 13 floréal an VIII, à la bataille d’Engen, et le 8 messidor, à l’affaire de Neubourg où périt le premier grenadier de France, le brave Latour-d’Auvergne, alors capitaine dans la 46e ½ brigade. Lieutenant le 26 messidor an XI, GUILLEMIN reçut un sabre d’honneur par arrêté du même jour ; employé au camp de Boulogne en l’an XII et XIII ; lieutenant en second dans les grenadiers à pied de la garde impériale, le 25 germinal an XIII, où il fit les campagnes des ans XIV, 1806 et 1807, en Autriche, en Prusse et en Pologne ; lieutenant en premier, en mai 1806 ; il fit la campagne d’Espagne, en 1808 ; capitaine, en 1809 ; il servit à l’armée d’Allemagne et retourna en Espagne où il fit les guerres de 1810 et 1811. Il se conduisit en Russie, pendant l’année 1812, avec sa bravoure habituelle et passa comme capitaine adjudant-major dans le 2e régiment des grenadiers à pied de la garde impériale, le 5 mars 1813, et fut nommé chef de bataillon avec le rang de major dans le 2e régiment de tirailleurs, le 8 avril suivant. Il fit les campagnes de 1813, 1814 et 1815, en Saxe, en France et en Belgique, et après le désastre de Mont-Saint-Jean et le second retour des Bourbons, il fut renvoyé dans ses foyers, avec la solde de non activité. Retraité le 7 septembre 1821.
Il commanda lors de la bataille de Waterloo le 1er bataillon du 3e régiment de grenadiers de la Garde impériale (moyenne garde).

Estimation : 150 € - 200 €


Comment enchérir?

 

S’enregistrer

Pour pouvoir placer des enchères il faut vous créer compte en cliquant sur « Enregistrer vous pour enchérir », ce qui est très facile et ne dure que quelques minutes.

On vous demandera vos coordonnées complètes ainsi que vos références bancaires.

Enchérir

Une fois connecté, enchérir est très simple. Il suffit de placer dans la case prévue votre enchère maximum. Notre logiciel se chargera d’enchérir pour votre compte jusqu'à ce montant qui ne pourra pas être dépassé.

Une fois votre enchère maximum validée, vous ne pourrez plus la modifier sauf à en mettre une supérieure.

Au terme du décompte du temps d’enchères, vous êtes adjudicataire si aucun autre enchérisseur n’a mis une enchère maximum supérieure à la votre.

Si une enchère intervient dans la ou  les derniere(s) minute(s), un temps additionnel  d’ une à trois minutes est ajouté afin de permettre aux participants de surenchérir. Sans que cela ne décale l'heure de fin des autres lots du catalogue. ( Les delais de prolongation des enchères  sont annoncés en préambule de chaque vente)

Si un autre enchérisseur dépasse votre enchère maximum, vous en êtes averti par mail.

Suivre ses enchères

Vous retrouvez dans votre compte, un tableau de bord, ou vous pourrez suivre l’état de vos enchères et de vos favoris.

A la fin de la vente vous trouverez dans votre compte, votre facture indiquant l’ensemble des lots qui vous ont été adjugés 

Des questions ?Contactez-nous

Par téléphone
01 47 27 93 29

En ligne avec notre formulaire de contact